AURELIEN PRADIE TEASER-1

Le 10 novembre 2019, Aurélien Pradié, député LR du Lot et nouveau secrétaire général du parti Les Républicains, est l’invité de "Dimanche en Politique", le magazine politique de France 3. Il est interrogé par Francis Letellier, avec à ses côtés Frédéric Says, éditorialiste politique à France Culture.

AURELIEN PRADIE DIMPOL MEDIA DIXIT WORLD(2)

Au sommaire

- Quotas d’immigrants économiques, évacuation des camps de migrants, La République En Marche sur le terrain de la droite ?

- Après Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et Laurent Wauquiez, quel sera le nouveau visage de la droite ?

- Lutte contre les féminicides, politique en faveur des handicapés, ces sujets qui rassemblent les familles politiques…

- Face aux menaces de grève illimitée à la SNCF, pourquoi l’exécutif durcit-il le ton ?

CITATION AURELIEN PRADIE MEDIA DIXIT WORLD DIMPOL

"La marche contre l'islamophobie est mal venue. Ce n'est pas l'idée que je me fais de la République. Elle est organisée par des personnalités pas très fréquentables", estime Aurélien Pradié, nouveau secrétaire général du parti Les Républicains. Y a-t-il de l'islamophobie en France ? "Pas seulement. Il y a une incompréhension générale à l'égard de toutes les religions", affirme le député du Lot, qui votera pour l'interdiction du port du voile et de tous les signes religieux lors des sorties scolaires. "Je suis républicain, pas islamophobe", précise-t-il.

ISLAMOPHOBIE AURELIEN PRADIE MEDIA DIXT WORLD

La privatisation de la FDJ, il y est opposé, comme celle d'Aéroports de Paris. "La Française des jeux est une entreprise rentable. Il n'y a pas d'enjeu réel à vendre la FDJ, si ce n'est d'éponger un peu de déficit", déclare-t-il.

FDJ PRADIE DIMPOL MEDIA DIXIT WORLD

Quelque 129 femmes ont péri en 2019 sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint. "Le bracelet anti-rapprochement doit être généralisé immédiatement", assure Aurélien Pradié. Le 25 novembre aura lieu le Grenelle sur les violences conjugales, porté par Marlène Schiappa, absente des débats à l'Assemblée sur la proposition de loi des Républicains. "Je le regrette. J'ai beaucoup travaillé avec la ministre de la Justice Nicole Belloubet. Marlène Schiappa illustre la macronie, qui est une bulle d'illusions. Et Marlène Schiappa est beaucoup plus une bulle d'illusions qu'une boule d'actions", lance le député LR.

FEMINICIDE PRADIE DIMPOL MEDIA DIXIT WORLD

SCHIAPPA PRADIE MEDIA DIXIT WORLD

"La droite s'est peut-être un peu perdue"

"Je fais de la politique pour changer les choses, pour lutter contre les injustices. Ce n'est pas une affaire de droite ou de gauche. La droite s'est peut-être un peu perdue en ne rappelant pas qu'elle était d'abord une forme d'humanité. Il faut qu'elle retrouve ce chemin", explique Aurélien Pradié.

AN PRADIE MEDIA DIXIT WORLD

"Les quotas d'immigration économique ne sont pas une urgence et ce n'est pas la bonne solution. On ne règle rien au problème. S'attaquer à l'immigration économique, c'est s'attaquer seulement à 13% de l'immigration", déplore-t-il, en demandant "que les reconduites à la frontière soient appliquées".

QUOTAS IMMIGRATION PRADIE DIMPOL MEDIA DIXIT WORLD

"Jean-Paul Delevoye a raison d'appliquer la réforme des retraites aux nouvelles générations, mais il a tort d'être au gouvernement. Les Républicains travaillent sur une réforme des retraites dont l'architecture centrale sera la pénibilité", annonce Aurélien Pradié.

Retraites: LR veut faire de la "pénibilité" le coeur de la réforme

Paris, 10 nov 2019 -AFP-

Le parti Les Républicains travaille à sa propre proposition "opérationnelle" de réforme des retraites "dont l'architecture centrale sera la pénibilité", a déclaré dimanche son secrétaire général Aurélien Pradié.

"Je ne veux plus seulement parler d'âge pivot, de recul de l'âge de départ à la retraite, mais il faut que nous parlions de pénibilité", a plaidé le député du Lot sur France 3.

"Les métiers ont changé, ils sont pour certains de plus en plus durs dans notre pays. Nous allons donc faire une proposition opérationnelle en recentrant la pénibilité au coeur du système de retraite", a-t-il précisé.

Selon le dirigeant de LR, Emmanuel Macron, "parti sabre au clair" sur cette réforme qui est une de ses promesses de campagne, "est en train de reculer de manière prodigieuse" sur la question.

M. Pradié vise plusieurs débats qui agitent l'exécutif : faut-il fixer un "âge pivot" ? Comment prendre en compte la pénibilité ? La réforme pourrait-elle ne s'appliquer qu'aux nouveaux entrants sur le marché du travail ?

Ce dernier point a donné lieu à des divergences entre Emmanuel Macron et Edouard Philippe d'un côté, le haut-commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye de l'autre.

M. Delevoye "a tort d'être au gouvernement puisque manifestement ils ne sont pas du tout d'accord", a estimé M. Pradié. "Maintenant qu'il y est, s'il a des convictions, s'il considère qu'il est en train de jouer la potiche, le prétexte, il faut qu'il parte", a-t-il insisté.

DELEVOYE PRADIE DIMPOL MEDIA DIXIT WORLD

LA QUESTION INATTENDUE

LA QUESTION INATTENDUE PRADIE MEDIA DIXIT WORLD

BRUNO BONNELL PRADIE MEDIA DIXIT WORLD

Bruno Bonnell, Député LaREM du Rhône, Villeurbanne, ex-entrepreneur. Sa définition de la fonction politique : "être un homme juste qui accepte d’être juste un homme."

Sa question : Peut-on avoir une part d'humanité en étant politique  LR ?

 REPLAY DU MAGAZINE ICI

 EQUIPE DIMANCHE EN POLITIQUE