200 TEASER J M BLANQUER

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, sera cette semaine l’invité de « Dimanche en politique », le magazine politique de France 3.

Il sera interrogé par Francis Letellier avec à ses côtés Cécile Cornudet éditorialiste aux Echos.

BLANQUER LETELLIER DIMPOL ABACA MEDIA DIXIT WORLD

Au sommaire :

- Faut-il réformer le baccalauréat ?
- Comment l’école peut être le lieu de l’antiracisme et de la laïcité ?
- Jean-Michel Blanquer est-il devenu un marcheur ?
- LREM est-il devenu un parti comme les autres ?

DIMPOL LOGOLe 19 novembre, "Dimanche en politique" est revenu en images sur l'actualité de la semaine passée. Cette dernière a été marquée par les cérémonies d’hommage aux victimes du 13 novembre 2015, la visite d’Emmanuel Macron à Roubaix et Tourcoing et la petite phrase qu’il a lâchée ("La radicalisation s’est installée car la République a démissionné"), la mobilisation du 16 novembre contre la réforme du Code du travail, l’échec de la COP 23, l’attribution à la France de la Coupe du monde de rugby, la rencontre à Paris entre l'ex-Premier ministre libanais Saad Hariri et Emmanuel Macron.

L'occasion pour Francis d'interroger son invité sur la question de l'écriture inclusive et de son éventuel enseignement. "En ce qui concerne l'Education nationale, a déclaré Jean-Michel Blanquer, nous ne voulons pas de l'écriture inclusive. Ma grande cause est d'apprendre à tous les élèves à lire, écrire, compter et respecter autrui. Ce défi est suffisamment grand pour ne pas le compliquer."

"Je considère que la question de l'égalité homme-femme est fondamentale et qu'il est dommage de la dévoyer vers ce sujet-là. Il y a une langue française, ne mélangeons pas tous les sujets, il y a une langue française, plusieurs pratiques dans la francophonie et des règles qu'il est important de transmettre aux enfants. Il faut que la grammaire soit claire, que l'orthographe s'améliore chez les enfants."

BLANQUER LETELLIER DIMPOL ABACA MEDIA DIXIT WORLD 2

Bac : "Quatre matières resteront à l'examen final"

Le ministre de l'Education nationale a également insisté sur les enjeux sociaux de l’éducation. "Tout ce que nous allons faire de positif en matière de pédagogie et d'éducatif est au service du social. La première des inégalités, c'est l'inégalité devant le langage. Quand les enfants arrivent à l'école maternelle, il y a déjà une inégalité entre ceux qui maîtrisent 500 mots et ceux qui en maîtrisent 3 000. L'école doit compenser ces inégalités en étant excellente pour les plus défavorisés."

Jean-Michel Blanquer a finalement tenu à aborder le sujet de la réforme du bac promise par Emmanuel Macron pendant sa campagne. Les filières L, ES et S pourraient notamment disparaître. "Le système n'est pas mauvais, mais il est fatigué. Le jeu reste ouvert. Il y aura une réforme du baccalauréat, quatre matières resteront à l'examen final, le reste sera évalué sous la forme d'un contrôle continu", a précisé le ministre.

BLANQUER DIMPOL PLATEAU

A la fin du magazine, l'invité (e-s) politique  nous expose son instantané  par son "smart phone" et nous explique son choix :

L'INSTANTANE :

290 INSTANTANE JM BLANQUER

© JEAN-MICHEL BLANQUER

 

REPLAY DU MAGAZINE ICI

EQUIPE DIMANCHE EN POLITIQUE